Backstage

BACKSTAGE #5 – nouvelle édition 2017 !

Backstage. Les jeunes s’initient aux métiers de la musique à Saint-Nazaire

Postée le 15 févr. 2017

Sullivan, Inès et Margot écrivent les paroles d'une chanson, pendant que David Ledeunff leur propose des accords à la guitare. (©Ville de Saint-Nazaire)

Sullivan, Inès et Margot écrivent les paroles d’une chanson, pendant que David Ledeunff leur propose des accords à la guitare. (©Ville de Saint-Nazaire)

Des jeunes Nazairiens participent aux ateliers Backstage pendant les vacances. Avec Line Tafomat, DJ One Up et Ledeunff, ils enrichissent leur approche de la musique et de la scène.

Près d’une vingtaine de jeunes de tous les quartiers de Saint-Nazaire ont répondu présents. Agés de 12 à 25 ans, ils participent à la 5è édition de Backstage. Le projet est proposé par l’association LMP Musique et de nombreux partenaires. Il invite les jeunes, musiciens amateurs ou non, à découvrir les différents métiers de la musique et les étapes de la création musicale.

Avec trois artistes reconnus

Les professionnels confirmés et reconnus Line Tafomat, DJ One Up et Ledeunff accompagnent les participants sur deux ateliers : « création musicale » du 14 au 17 février et « la scène : tester là » du 10 au 13 avril. Avec chaque artiste, les jeunes peuvent s’initier à l’écriture des textes et de la musique. En créant leurs propres morceaux, ils approfondissent leurs connaissances sur la voix, les instruments, la musique assistée par ordinateur (MAO) et le Djing.

En avril, ils seront amenés à découvrir la scène et la technique. Il s’agit pour chacun de participer à ces ateliers avec plaisir. Un concert de rendu aura lieu au Théâtre Icare le 13 avril et ceux qui le souhaitent participeront au Festival Bouge le 1er juillet.

Informations pratiques :

  • Inscriptions à la Maison de quartier de Méan-Penhoët : 02 40 66 04 50
  • Gratuit pour les adhérents

Partenaires :

Maison de quartier de Méan-Penhoët, le Théâtre, le VIP, le Théâtre Icare, la médiathèque Etienne Caux, la radio Tribu, le studio OHM.

L’émission On Se Pousse A Bout était aux ateliers Backstage

 

Retour sur l’édition BACKSTAGE #4 de l’hiver 2016:

 

 

LES PRÉCÉDENTES ÉDITIONS :

Des coulisses à la scène, le cocktail gagnant de Backstage

Effervescence à la Maison de quartier de Méan-Penhoët… De retour pour sa 4è édition, Backstage dévoile aux jeunes talents nazairiens tous les secrets du monde de la musique et du métier d’artiste.

« Chaque année, on essaie d’apporter quelque chose de plus aux stages. Pour cette nouvelle édition, on a souhaité inscrire Backstage sur du plus long terme : une 1ère session en février avec l’atelier Tester la scène. Une 2ème session en avril davantage axée sur l’écriture et la composition puis, un temps fort au mois de juin, avec le Festival BOUGE, » indique Muriel Bousseau, directrice de LMP musique.

Backstage s’adresse aux jeunes de 12 à 25 ans, de tous horizons. Pas forcément musiciens, pas forcément chanteurs mais une passion commune qui les anime, la musique et la scène. Objectif : découvrir le monde du spectacle et le métier d’artiste.

La chanteuse Buridane défend le credo « découvrir la scène autrement »

Backstage

Backstage

Clara, 18 ans

« On ne s’imagine pas tout le travail nécessaire à l’organisation de concerts : montage des scènes, réglages techniques… c’est un investissement énorme ! » s’exclame Clara, jeune chanteuse de 18 ans (photo).

Une réalité bien loin des clichés véhiculés par la télé ou internet. « Il ne suffit pas d’envoyer une vidéo sur Youtube pour se faire connaître ! » plaisante Buridane, auteur compositeur interprète. « Nous ne tenons pas à décourager les jeunes mais il est important de leur faire prendre conscience de ce qu’est vraiment le monde la musique, et des nombreux acteurs qui le font vivre, » explique l’artiste.

La musique, c’est aussi tout un réseau d’acteurs culturels et associatifs. Et, Backstage l’a bien compris ! Visites du VIP, du théâtre, enregistrement d’une émission de radio en direct, expérimentation au studio OHM… « L’objectif est de permettre aux jeunes de créer des liens avec les structures nazairiennes et de découvrir “l’envers du décor” », précise Caroline Gabard, régisseuse technique chez LMP Musique.

Backstage

Backstage

Neuf jeunes ont participé au stage « Tester la scène ». Dans une ambiance conviviale et intimiste, ils ont pu profiter des conseils avisés de Buridane. Exercices de respiration, expression corporelle ou vocalises, les artistes en herbe se préparent pour le show case de vendredi soir. « Au-delà de chanter, il faut apprendre à être sur scène, à incarner ses textes. Des cheveux aux orteils, tout le corps est sollicité », confie Buridane.

Raphaëlle, 16 ans, participe au stage pour la première fois. Clara, 18 ans, et Alice, 16 ans, étaient quant à elles présentes aux éditions précédentes. « La diversité des jeunes – leur différence d’âge, de niveau et d’expérience – apporte une vraie plus-value aux stages. Les plus anciens sont moteur et apportent un effet stimulant aux nouveaux » se réjouit Muriel.

« Il y a autant de manières d’écrire que d’artistes qui existent », ajoute Alice, 16 ans. « Ce qui compte ensuite, c’est de savoir partager son œuvre, ses émotions avec le public. Avec Buridane, on apprend à avoir confiance en soi, à avoir une présence sur scène. »

Filage concert Backstage Maison de Quartier Méan Penhoet

Filage concert Backstage Maison de Quartier Méan Penhoet

A l’écoute, les animateurs s’adaptent aux jeunes et ont à cœur de transmettre des valeurs d’entraide, de partage. « Certains jeunes se retrouvent sur scène pour la 1ère fois. Se produire devant un public n’est pas un exercice facile. Notre rôle est de les accompagner, les mettre en confiance. La notion de plaisir est très importante. Chanter, jouer d’un instrument, s’occuper du son ou de la lumière, chacun y trouve son compte ! » conclut Caroline.

Porté par l’association LMP Musique, en partenariat avec la Maison de quartier de Méan-Penhoët, ce projet propose aux Nazairiens de moins de 25 ans de découvrir la musique au travers d’ateliers artistiques et techniques.

Crédits photo : Martin Launay – Ville de Saint-Nazaire